Le Compiègne en version individuelle

Publié le par Séverine cuisine... et compose

Le Compiègne. ..ce gâteau oublié nous raconte une belle histoire...

Dame mercotte nous l'a présenté lors de la 4 ème épreuve technique de l'émission de m6, le meilleur pâtissier.

Ce gâteau à pâte levé, cuit dans un moule à kouglof, est imbibé et servi avec des tranches d'ananas rôties et des fruits confits.

Pour la petite histoire, ce dessert à été créé par le pâtissier Antonin carême (pour ceux qui me suivent, vous vous rappelez peut-être que j'ai déjà parlé de ce célèbre pâtissier de l'époque dans mon article fait sur le gâteau russe, le Napoléon http://www.le-bonheur-commence-en-cuisine.com/article-le-napoleon-122483049.html ).

Ce gâteau de Compiègne fût servi pour le mariage de Napoléon et de Marie-Louise d'Autriche en 1810. Il porte joliment le nom de la ville où ils se sont rencontrés, semble t-il.

J'aime ces recettes oubliées qui nous font découvrir l'histoire autrement.

J'aime ces histoires oubliées qui nous font apprécier ces desserts différemment.

Et quand j'aime, je partage :)

Le Compiègne en version individuelle

Voici la recette de Mercotte (http://www.mercotte.fr/2014/10/29/le-compiegne-4-eme-epreuve-technique-le-meilleur-patissier-saison-3-et-des-news-dans-lactu-en-fin-de-billet/), que j'ai légèrement modifiée pour réduire le sucre et le rhum ;-)

La pâte levée : 250 g de farine, 150 g de beurre, 20 g de sucre, une pincée de sel, 2 petits œufs entiers, 2 jaunes d'œufs, 25 g de levure de boulanger, 70 g de crème liquide entière

Le sirop d'agrumes : 750 g d' eau, 200 g de sucre, le zeste et le jus d'une orange et d'un citron, 100 g de rhum, 1 gousse de vanille

La finition : un ananas, quelques fruits confits

Tamiser la farine, la mettre dans la cuve du robot équipé du crochet, ajouter d’un côté le sucre et le sel et de l’autre la levure diluée dans la crème légèrement tiédie. Fouetter légèrement les œufs, et ajouter les 2/3 au mélange dans le robot et pétrir à petite vitesse sans donner du corps. Ajouter le reste du mélange et pétrir à vitesse moyenne pour obtenir une pâte lisse et brillante. Ajouter petit à petit le beurre à température ambiante et coupé en dés et arrêter le pétrissage dès qu’il est tout incorporé pour éviter de chauffer la pâte. Vous devez obtenir une préparation soyeuse et élastique. Laisser alors la pâte doubler de volume sous un torchon.

Placer votre empreinte Kouglof sur la grille perforée.

Rabattre, dégazez et partager la pâte. Remplir les empreintes et laisser pousser à nouveau. Enfourner ensuite à 180° chaleur tournante pendant 15 à 20 min à vérifier en fonction

Le Compiègne en version individuelle

Pour le sirop : Porter à ébullition l’eau, le sucre, les jus et les zestes. Hors du feu ajouter la vanille fendue en deux et le rhum, laissez infuser à couvert pour préserver les parfums pendant 15min.

Pour les tranches d’ananas rôties : couper l’ananas en deux, le détailler en tranches et en petits morceaux. Les rôtir au four à 150° avec un peu de beurre et d’eau pendant 30 min. réserver.

Montage : Imbiber les brioches. Faire des incisions tout autour et intercaler l’ananas entre chaque tranche. Couper le reste de l’ananas en petits cubes et en garnir le centre du gâteau en ajoutant éventuellement quelques fruits confits.

Publié dans Une pincée de sucre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article